Après plusieurs semaines aux marges de la civilisation, sans eau courante, sans électricité, sans télé et sans ordi (le camping, quoi !), et après plusieurs jours pour remettre en route la maisonnée (épuisant !... Faudrait que je reparte en vacances, moi !), je me reconnecte enfin et replonge avec délice dans le bain de la blogo.

Retrouvailles avec le blog des unes, découverte des p'tits nouveaux, dont un qui m'a tapé dans l'oeil : les Penelope's Sisters, un nouveau blog collectif spécial plaids. Quelle super idée ! Quelle énoooorme tentation pour moi ! Et puis, il y a aussi Muriel et son Soir d'été. Il est bôôô et elle n'imagine pas le plaisir qu'elle m'a fait en le tricotant ! Mais avant tout bien sûr, je me suis jetée sur les posts qu'Aline et Laure ont édités pendant mon absence...

Et v'là-t-y pas que, comme Laure de son côté, j'ai fait une Ganville de La Droguerie en Liberty.
Avec Laure, nous savions que nos "grands" esprits se rencontraient souvent... et en voilà une preuve ! Petite nuance : si la jolie Granville de la jolie Victoire lui va joliement, je n'en dirais pas autant de ma version taille adulte :

avant future_maman

L'encolure est mal proportionnée, la tunique est trop courte et l'amplitude ventrale serait parfaite une femme enceinte (ce qui n'est pas mon cas - même si j'ai parfois la silhouette un peu "enflée").

Mais pourquoi l'ai-je cousu ? Parce que je suis une grosse fainéante séduite par la simplicité du modèle : 2 morceaux de tissus, 1 petite fronçouille, 1 bout de biais, et hop, c'était fait ! Bon, ben... le résultat est à la hauteur de l'effort fourni (par une coutureuse du dimanche qui n'a pas su déjouer les pièges habituels des modèles de La Citroguerie et de Droguenille - pardon aux addicts... mais je me défoule !).

Alors.... Môôôôman, à l'aide !

apr_s

Ouf, ça va mieux... et ça devient mettable avec l'encolure retaillée (merci Môman !).

Bon, on va vite oublier cet épisode "couture". L'absence de canicule et l'abondance des pluies (c'est quoi, cet été pourri ?!?) m'ont permis de réaliser quelques tricotages plus satisfaisants... mais pas tous finitionnés. On se refait pas ;-)

Anne